Historique des interfaces
Conception cycle de vie
Démarche ergonomique
Méthodes
Normes ISO
Evaluation des interfaces
Exemples en ergonomie
Bibliographie
Contactez-moi
Liens en ergonomie

Introduction à l'ergonomie

Le terme Ergonomie vient du grec :

ERGON : le travail

NOMOS : la loi, la règle

Plus que le travail, l'ergonomie va s'intéresser à l'aménagement des systèmes Hommes-Machines ou de façon plus large aux conditions de travail de façon à permettre aux opérateurs de travailler dans des conditions optimales de sécurité, confort, santé, satisfaction, et d'efficacité.

Plus spécifiquement en ce qui concerne l'ergonomie des interfaces Hommes-Machines, on s'intéressera à :

Diminuer les erreurs

Diminuer les temps d'apprentissage

Rendre le logiciel le plus facilement utilisable pour l'utilisateur

 

Deux courants en ergonomie

Les ergonomes se sont relativement spécialisés, et on constate deux courants complémentaires :

Ergonomie physiologique

qui s'intéresse aux espaces de travail, caractéristiques dimensionnelles, conception du plan de travail, ambiances de travail, nuisances, bruit...

Ergonomie psychologique

qui s'intéresse à la présentation et traitement des informations, organisation du travail, contraintes temporelles de travail.

Pourquoi un psychologue-ergonome ?

L'analyse d'une situation de travail, et plus particulièrement l'analyse des erreurs montre souvent que les processus mentaux mis en oeuvre dans la réalisation d'une tâche diffèrent de ceux qui ont été prévus par les concepteurs.

Cette différence de représentation du processus peut être la cause des erreurs effectuées par les opérateurs humains ou en tous cas qu'elle apporte une gène quant à l'utilisation du système.

Cette différence entre le travail prescrit et le travail réel montre l'intérêt d'une contribution d'un psychologue ergonome et non pas d'un informaticien ergonome, qui risque de ne s'intéresser qu'aux aspects de présentation du logiciel (aspect perceptif) alors que l'aspect cognitif a toute son importance pour la réalisation du logiciel et son utilisation dans le cadre du travail.

Conclusion

En analysant le travail et ses conditions, le psychologue peut aider à en faire l'évaluation et comprendre les mécanismes mis en jeu dans l'activité et les conséquences de celles-ci pour le travailleur.

Le diagnostic ainsi réalisé est nécessaire à toute action corrective ou préventive - désignée souvent sous le nom général d'intervention - destinée à réduire les conséquences néfastes du travail.

Ces interventions sont de type très divers et requièrent, comme on le verra par la suite, le concours de multiples spécialistes.

Selon les cas, pourront y contribuer le médecin, l'ingénieur, les agents administratifs, etc..., sans oublier les intéressés eux-mêmes. Parmi ces actions, citons : le recrutement, l'affectation, la formation, l'ergonomie, l'organisation du travail, etc...

© nicole.lompre@univ-pau.fr Dernière mise à jour le 09-Fév-2006